Présentation générale

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est comite5-300x127.gif.

BUTS 

Le Comité international de paléographie latine [CIPL] se propose de « favoriser la collaboration internationale dans le domaine de la paléographie  » (la codicologie se trouvant incluse sous ce dernier terme).

Le domaine de ces disciplines englobe

  • L’étude des différents types d’écriture en usage, de leur genèse, de leur évolution, de leur diffusion et de leurs emplois spécifiques.
  • Le déchiffrement et l’expertise (datation, localisation) des anciens documents écrits, quelle qu’en soit la nature (livres, documents administratifs…).
  • L’analyse des matériaux et des techniques de fabrication mis en oeuvre pour produire ces documents.
  • L’étude du processus de transmission des textes par copies successives, et des procédés utilisés pour faciliter la lisibilité des textes.
  • L’étude des centres de copie, de leur organisation, de leurs relations, de leur rôle dans la diffusion des textes et dans la vie intellectuelle.
  • L’étude des fonds de manuscrits aujourd’hui conservés dans les bibliothèques, de la façon dont ils se sont constitués au cours des âges et sont parvenus jusqu’à nous.

Ce programme concerne toute l’aire de diffusion de l’alphabet latin (quelle que soit la langue à laquelle il s’applique), et pour la période qui s’étend de l’Antiquité romaine à la généralisation de l’imprimé (fin du XVIe siècle).

Bref historique – A brief history

Annales


FONDATION, STRUCTURE, EFFECTIF

Le CIPL a été fondé à Paris, en 1953, sous le nom de Comité international de paléographie. Il a adopté son appellation et ses statuts actuels en 1985. De 1987 à 2020, il a constitué une commission interne du Comité international des sciences historiques (CISH.

Le Comité se compose de soixante-quinze membres ordinaires et de membres surnuméraires. Les membres sont recrutés par scrutin de cooptation, dans un souci de représentation des différents pays où la discipline est pratiquée de façon significative. Le Comité est administré par un bureau de neuf personnes renouvelé tous les cinq ans.

Les pays suivants sont actuellement représentés au sein du Comité : Allemagne (4), Australie (1), Autriche (2), Belgique (2), Canada (1), Danemark (1), Espagne (5), États-Unis (8), Finlande (1), France (7), Hongrie (1), Irlande (1), Islande (1), Israël (1), Italie (9), Lituanie (1), Norvège (2), Pays-Bas (1), Pologne (1), Portugal (1), Royaume-Uni (9), Russie (3), Slovaquie (1), Slovénie (1), Suède (1), Suisse (2), République Tchèque (2).

Le Bureau en exercice pour les années 2020-2025 se compose de

Président : M. Marc SMITH (Paris), Vice-président : M. Eef OVERGAAUW (Berlin), Secrétaire générale : Mme Outi MERISALO (Jyväskylä), Trésorier : Mme Marilena MANIACI (Cassino); Conseillers : M. Jesús ALTURO I PERUCHO (Barcelona), Mme Teresa DE ROBERTIS (Firenze), M. Thomas FALMAGNE (Luxembourg), Mme Christine GLASSNER (Wien), M. Peter STOKES (Paris).

PROGRAMMES SCIENTIFIQUES

  • Catalogues de manuscrits datés.
    Sous l’égide du CIPL a été entrepris le recensement, à travers toutes les bibliothèques du monde, des manuscrits médiévaux pour lesquels on dispose de renseignements explicites sur la date ou sur l’origine. Cette opération aboutit à la publication de catalogues illustrés, constituant un corpus de témoins fiables. A partir de cette documentation, il devient possible de dater et « localiser », par comparaison, la masse immense des manuscrits dépourvus d’indications de cet ordre.
    Depuis 1953, le CIPL assure la promotion et la supervision de cette vaste entreprise.
    L’élaboration et la publication des Catalogues de manuscrits datés [sigle bibliographique officiel : CMD] sont confiées à la diligence de différentes équipes nationales dépendant des institutions propres de chaque pays.
  • Terminologie de la paléographie et de la codicologie. Le CIPL oeuvre à la normalisation de la terminologie relative aux écritures anciennes et à la description matérielle des anciens documents écrits, en vue de faciliter les échanges dans différentes langues ainsi que la mise en place de systèmes de documentation automatisés.
    Les travaux sont menés langue par langue. Au terme du programme, les différentes version nationales seront fusionnées en un glossaire polyglotte de référence.
    Jusqu’à présent, les travaux se sont concentrés sur le domaine de la codicologie, entendue dans le sens le plus large (ensemble des activités relatives aux manuscrits). Trois des cinq langues prévues par le programme initial ont donné lieu à la publication de volumes, couvrant le vocabulaire du français, de l’italien et de l’espagnol. Une version roumaine est venue s’y ajouter. Les versions anglaise et allemande restent en projet.
  • Autres patronages scientifiques. Le CIPL apporte son patronage à différentes publications d’envergure dont la parution marque une avancée significative dans le domaine de la paléographie et de la codicologie.

[Présentation détaillée des réalisations jusqu’en 2003 par Albert Derolez.]


MANIFESTATIONS SCIENTIFIQUES

Le Comité organise des Colloques internationaux de paléographie latine, au rythme de deux par période de cinq ans.

Précédentes sessions : I. Paris, 1953 ; — [1954-1965 : sessions périodiques informelles] ; — II. Paris, 1966 ; — III. Roma, 1972 ; — IV. Wien, 1975 ; — V. St. Gallen, Bern, Genève, 1979 ; — VI. München, 1981 ; — VII. London, 1985 ; — VIII. Madrid, 1987 ; — IX. Città del Vaticano, 1990 ; — X. Erice (Sicile), 1993 ; — XI. Bruxelles, 1995 ; — XII. Cluny, 1998. — XIII. Weingarten, 2000 ; — XIV. Enghien-les-Bains, 2003 ; – XV. Wien, 2005 ; — XVI. London, 208 ; — XVII. Ljubljana, 2010 ; — XVIII. St. Gallen, 2013 ; — XIX. Berlin, 2015; — XX. New Haven, CT, 2017; — XXI. Firenze, 2020.

Prochain colloque : XXII. Praha, 14-16 septembre 2022, Encounters in written culture: influence, interchange, transfer, reception? Appel à communications et site du colloque.


ASSOCIATION PALEOGRAPHIQUE INTERNATIONALE

Pour répondre aux besoin d’information et de communication nés de l’important développement que connaissent les études sur les anciens documents écrits, le Comité a pris l’initiative de fonder une association internationale :

APICES
Association Paléographique Internationale
(Culture – Écriture – Société)

Cette association est ouverte par voie de simple adhésion à toute personne nourrissant un intérêt scientifique pour les études paléographiques, à titre principal ou subsidiaire.


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search